Retour Camp paroissial – Février 2020

Pour sa 3e édition, le désormais traditionnel camp paroissial a eu lieu du 8 au 14 février 2020 et a accueilli 24 enfants de 9 à 16 ans à Notre-Dame-de-Monts sur la côte vendéenne. Dans une grande maison avec babyfoot, table de ping-pong et terrain de foot, située en lisière de forêt et à 400m de la plage, nous avons profité toute cette semaine des joies du littoral. Tous ensemble nous avons vécu un temps de vacances ressourçant et sommes repartis plein de beaux souvenirs plein la tête.

Sur les traces du Capitaine Surcouf!

Ayant reçu une lettre du Capitaine Surcouf par courrier leur demandant de l’aider à récupérer le trésor destiné à nourrir les familles les plus pauvres du royaume qui souffrent de la famine, les enfants ont pris le large le samedi 8 février en direction de Notre-Dame-de-monts. Là, ils ont retrouvé le Capitaine Surcouf mais aussi tout son équipage : Bosco le bosco, Steph l’ingénieur de bord, Lisa la dernière troubadour, Stratego le stratège, Sam le vieux conteur sans oublier, bien sûr, Coco, le fidèle perroquet de Surcouf.

Répartis en 4 équipages (Le Cartier, La Confiance, La Clarisse et Le Revenant) et après avoir construit et équipé leurs bateaux, les enfants de la flotte de Surcouf étaient enfin prêts à récupérer le trésor volé par le terrible pirate Barbe Noire et son équipage. La carte au trésor reconstituée et malgré la tempête de la veille, les enfants ont ensuite fait une course contre le vent en glissant sur leurs chars à voile pour arriver au fort, tenu par l’équipage de Barbe-Noire, où se cachait la clé du trésor. Pour récupérer cette clé, il fallut commencer par s’entraîner puis remporter les défis proposés par les maîtres du fort mais les enfants n’étaient pas des marins d’eau douce, ils relevèrent le challenge haut la main. Mais si l’on peut déjouer les pièges des ennemis, nos apprentis corsaires n’ont pas pu empêcher la tempête de souffler et de détruire leurs bateaux, une journée de prière fut donc déclarée pour demander à Dieu l’aide dont son Eglise avait besoin et les jeunes en profitèrent pour partir en pèlerinage.

Le lendemain, la tempête s’étant apaisée, vint le moment de la reconstruction du seul bateau dont la coque était encore entière. Il fallut aussi déterminer quel serait l’équipage qui conduirait le bateau restant (avec les autres à bord) mais tout se passait pour le mieux : le trésor était récupéré, le bateau reconstruit, l’ambiance était excellente, la cuisine faite maison très appréciée et des temps de détentes permirent à certains de s’exercer au babyfoot et au ping-pong. Bref, la bonne humeur régnait dans les cœurs et illuminait les visages.

Malheureusement, cette belle aventure fut troublée lorsqu’on découvrit qu’un traître dans l’équipage de Surcouf avait volé le trésor et tué Coco. Détectives à leurs heures perdues, les jeunes corsaires retrouvèrent le traître et défièrent une dernière fois tout l’équipage de Barbe Noire afin de récupérer le trésor. Finalement, toute la flotte de Surcouf célébra cette belle aventure autour d’un grand banquet et de danses festives.

Avance au large, et jetez vos filets.

Mais au final ce trésor ne valait pas grand’ chose en comparaison au trésor que chacun put découvrir et nourrir dans son cœur. En effet, les différents temps de service et de prières furent l’occasion de s’exercer à faire grandir cette richesse chaque jour. Il fut aussi donné à chacun l’occasion de percevoir les différents clins-Dieu de nos journées en suivant l’histoire d’Oscar et la dame rose qui rencontre Dieu tout au long de sa courte vie mais aussi d’ « Avancer au large » dans les pas de Saint Pierre. Finalement, chacun retrouva sa maison avec en mémoire des beaux souvenirs du temps passé mais surtout cette adresse de Pierre: « Résistez avec la force de la foi».

 

Retour du camp avec projection des photos le dimanche 15 mars à 17h à la maison paroissiale. Vous êtes tous les bienvenus.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *